Vous êtes ici : Accueil du site
La réforme Collège2016 se met en place à marche forcée… ou pas du tout. La préparation de la rentrée a pris du retard, plus personne ne vante la qualité des formations imposées aux personnels ni ne croit à la mise en place de l’AP et des EPI tels que prévus sur le papier.
 
Cette réforme n’est pas celle qu’il fallait. Elle n’est pas non plus celle qu’elle prétend être : elle n’aidera pas les élèves à mieux réussir, risquant même de mettre les plus fragiles encore plus en difficulté. Elle constitue aussi pour les personnels que nous sommes une inutile source de complication des métiers, un encadrement renforcé, toujours plus tatillon et prescriptif de notre activité. Elle met en danger ou dénature nombre de disciplines scolaires.
 
Pour le SNES-FSU, il s’agit bien d’amplifier, avec l’intersyndicale du second degré, les campagnes d’explications, de poursuivre les actions de refus de la mise en place de la réforme et de s’opposer à ceux qui confondent gestion des ressources humaines et mise au pas des personnels. Alors que la préparation de la rentrée dévoile petit à petit la réalité de la réforme Collège2016, le front de soutien à cette dernière devient de plus en plus clairsemé. Et ce ne sont pas deux journées banalisées début juillet qui nous feront changer d’avis. Raison supplémentaire pour poursuivre la lutte et organiser la résistance pédagogique. Cette dernière se construit dès maintenant en pesant sur les conditions de la rentrée. Elle s’appuiera aussi sur une journée de grève dans la période de la rentrée 2016.
 
Le SNES-FSU dépose des préavis de grève chaque semaine depuis des mois afin de couvrir les actions des collègues mobilisés jusqu’aux vacances.

Derniers articles