Vous êtes ici : Accueil du site

1er Groupe de Travail Contractuels du 6 décembre 2016

 

Le SNES-FSU demandait depuis septembre un Groupe de Travail académique sur l’application du décret 2016-1171 concernant les contractuels enseignants et CPE.

 

Le SNES-FSU a posé ses revendications concernant les grilles de rémunération, avec une progression de carrière pour les enseignants en CDD comme en CDI, la prise en compte du diplôme et de l’ancienneté, la durée des contrats incluant les petites vacances, l’évaluation des personnels ainsi que la formation.

 

Le Secrétaire Général (SG) du rectorat de Clermont a rappelé qu’il n’y aurait pas de baisse de rémunération et que l’accès au CDI était une mesure réglementaire et administrative qui s’appliquait donc de manière automatique.

Le rectorat s’est engagé à examiner nos demandes sur :

- la prise en compte de niveau du diplôme pour définir l’indice de recrutement,

- la prise en compte de l’ancienneté dans l’enseignement (CDD ou CDI) au 1er septembre 2016 pour le reclassement dans la nouvelle grille, selon les mêmes modalités que pour le reclassement des néo titulaires,

- l’accélération du passage des premiers indices (2 ans au lieu de 3) pour valoriser l’entrée dans le métier d’enseignant et assurer une rémunération décente. 

Concernant la formation, le SNES-FSU a demandé que le droit à la formation soit effectif. Le DRH nous a affirmé que le rectorat mettait en place à chaque période de vacances scolaires des modules de trois jours de formations transversales et disciplinaires et qu’il y avait un accompagnement par tutorat tout au long de l’année pour les enseignants qui en expriment le besoin. Le SNES-FSU a demandé qu’une formation soit délivrée dès la prise de fonction de l’enseignant contractuel.

Le SNES-FSU a proposé un grille de rémunérations que le rectorat va étudier, pour l’instant aucune grille n’a été validée.

Le prochain GT aura lieu avant les vacances de février 2017. Toutes les mesures présentées dans ces GT seront soumises au vote en Comité Technique Académique et seront rétroactives à la date du 1 septembre 2016.

- le SNES-FSU appelle à ne pas renseigner les rubriques du bulletin scolaire (que ce soit dans Pronote, Educ’horus etc. ou le LSU) directement liées à la réforme : celles concernant l’AP, les EPI et les parcours.
- le SNES-FSU appelle les collègues à refuser de se laisser imposer des grilles de compétences : aucune validation d’aucun item tiré du socle ni aucune grille de compétences ne sont obligatoires, et à aucun niveau d’enseignement.
- le SNES-FSU appelle les collègues à attendre le conseil de classe de troisième trimestre de Sixième et de Troisième pour se préoccuper de l’évaluation des domaines du socle : il suffira d’utiliser les résultats des élèves dans les différentes disciplines.
- le SNES-FSU appelle les collègues à faire respecter leur liberté pédagogique matière d’évaluation et à en faire usage. Evaluer, c’est notre métier !
Merci de prendre quelques minutes pour renseigner l’enquête en ligne, qui permet un bilan et au SNES-FSU d’agir en conséquence.
Argumentaire 
- sur le fait qu’il n’y a pas à évaluer le socle : ici
- sur l’évaluation et la liberté pédagogique : ci-dessous
Matériel
- tract : ici
Informations 
- sur le collège et la réforme : ici
- sur les obligations de service : ici
 
Ce module de calcul réservé aux syndiqués permet à chacun d’anticiper individuellement l’évolution de sa carrière et de son salaire jusqu’au 1er septembre 2017.
 
 
 
Contactez-nous pour tout complément d’information.

Derniers articles